Nous, électeurs de la droite et du centre avons fait un choix clair à travers une primaire particulièrement réussie avec la mobilisation de plus de 4 millions de Français. Un choix fort issu d’une envie toute aussi forte de mettre fin à 5 ans d’errements, de reniements et d’échecs de François Hollande et de ses gouvernements. Le choix de l’alternance ! Notre choix est celui d’un projet pour redresser la France et celui d’un responsable pour le porter avec courage et détermination.

Le projet est des plus clairs, à la différence de ceux qui concoctent le leur dans les coulisses des partis ou qui entretiennent les incertitudes pour rassembler le plus possible au risque de l’immobilisme au moment de passer à l’action. C’est justement cette volonté de FAIRE qui est au cœur du projet de notre candidat. Tant de temps a été perdu à tergiverser alors que chacun sait que pour conduire les changements profonds nécessaires au redressement de la France, il faut annoncer clairement les réformes pour pouvoir les réaliser ensuite rapidement avec toute la légitimité tirée de l’élection présidentielle. Sur l’économie, le projet permet de reprendre le chemin de la croissance grâce à des baisses massives d’impôts et de charges, avec une profonde simplification de la réglementation et la décentralisation du dialogue social dans les entreprises. Et surtout de favoriser l’emploi avec l’assouplissement du marché du travail et un plan massif en faveur de l’apprentissage. Dans le domaine de l’éducation, après des années où les réformes aussi absurdes qu’idéologiques se sont succédé, il convient de rappeler que « la famille est le premier lieu de l’éducation » ; pour ce qui concerne l’école, il est proposé de confier aux chefs d’établissement le recrutement des professeurs du second degré, de réformer le baccalauréat et d’assumer le principe de sélection à l’université. Ensuite pour rétablir l’autorité de l’Etat, il y a des propositions pour réorganiser et mieux équiper les forces de sécurité et aussi, en matière institutionnelle, pour moderniser le Parlement avec moins de députés et de sénateurs et fonctionner avec un gouvernement restreint. Ce ne sont là que quelques exemples d’actions à engager rapidement et à tenir dans la durée. Car ce qui est fondamental, c’est la conviction et l’énergie de notre candidat.

Il tire toute sa légitimité de la primaire et d’une attente profonde de renouveau. C’est lui qui est le plus à même d’engager la rupture. Cela lui a valu d’être attaqué de toutes parts ! Ces attaques, ne nous y trompons pas, n’ont d’autre objet que de tenter de faire disparaître la droite et le centre et d’esquiver le vrai débat de cette présidentielle. Nous sommes convaincus qu’il est le seul à pouvoir contrer Marine Le Pen et le seul à même de conduire les vraies réformes lorsqu’Emmanuel Macron entretient la confusion sur ses priorités en fonction de ses soutiens. Après tout le barnum politico-médiatique qui a empêché la campagne attendue par les citoyens, il a démontré constance et courage. Ce sont des vertus devenues rares et qui seront mises à son actif.

Dans la tourmente qui a été déclenchée, notre candidat a démontré sa capacité à être le candidat de tous les Français. A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, il nous appartient de nous rassembler autour de lui et de mobiliser tous ceux qui veulent réellement l’alternance.

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »
Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Nathalie Mottez, Stéphane Geffrier, Séverine Lévy et Catherine Vaudevire.

Laisser un commentaire