Notre dernière tribune prévue dans Info Levallois a été censurée !

Elle n’a pas été publiée dans le numéro du mois de septembre au prétexte qu’elle aurait été diffamatoire.

Vous jugerez par vous-même en lisant ci-dessous le texte qui a été proposé à la Rédaction du Journal municipal.

 

Mais non content de censurer, le Maire ne vous dit pas la vérité :

– nous avons demandé ce qui était perçu comme diffamatoire dans la première version : pas de réponse !

– nous avons reformulé ce qui pouvait être perçu comme trop polémique en proposant un nouveau texte…

– nous avons insisté pour connaître d’éventuels motifs de rejet de cette deuxième version : pas de réponse !

– nous avons finalement découvert avec stupeur cette censure pure et simple : le fait du prince…

 

Notre rôle d’élus est de tout faire pour améliorer la vie à Levallois par nos propositions mais aussi en dénonçant les dérives du pouvoir.

Pour cela la loi donne le droit à tous les élus de s’exprimer dans le journal de la ville pour informer les citoyens et nourrir le débat démocratique.

Si notre droit d’expression nous est retiré alors toutes les dérives sont imaginables…

 

Voici le texte tel qu’il a été proposé à la Rédaction du Journal municipal:

Au-delà des enquêtes, assurer la sérénité de la gestion municipale

La plupart d’entre vous le savent, le dernier Conseil Municipal de juin a été interrompu sur décision du Maire alors que l’ordre du jour n’était pas épuisé. Notre Groupe avait notamment déposé un vœu qui aurait dû être discuté et voté ; cela n’a pas été le cas en raison de ce « fait du prince ». Une telle entrave est un déni de démocratie ! Afin que chacun puisse se forger son opinion, voici les principaux éléments que le Maire nous a empêché de présenter.

L’émission Complément d’enquête diffusée au début de l’été a suscité des questionnements sérieux et légitimes parmi les Levalloisiens. En effet, au-delà de ce qui concerne l’acquisition et la déclaration du patrimoine privé du Maire et de la première adjointe, les enquêtes d’une association levalloisienne reprises par les journalistes ont mis au jour l’hypothèse de montages irréguliers dans le cadre d’opérations immobilières conduites à Levallois. Cela représenterait un manque à gagner de plusieurs millions d’euros d’argent public pour la ville, au détriment des contribuables levalloisiens. Bien évidemment, cela est à prendre au conditionnel tant que les faits ne sont pas formellement établis.

La justice décidera si elle doit engager une procédure sur la base de ces révélations. Mais cela prendra nécessairement du temps et la situation nous paraît suffisamment grave pour que, sans préjuger des responsabilités, nous agissions. Chaque élu doit faire en sorte de gérer les affaires publiques de manière irréprochable et orientée vers la seule recherche du bien commun, conformément au mandat reçu de ses concitoyens. A court terme, notre responsabilité d’élus est donc de proposer un dispositif qui permette de retrouver la sérénité dans la gestion municipale en assurant la transparence nécessaire au rétablissement de la confiance tant vis-à-vis des citoyens que des partenaires de la ville.

Nous proposons donc la création d’une commission indépendante qui comprendrait des membres du conseil municipal émanant des différents groupes et des personnalités extérieures reconnues pour leurs compétences en matière immobilière et financière. Elle serait chargée d’évaluer les actifs que la ville envisage de céder et veillerait à ce que les procédures de vente se fassent dans le cadre d’une réelle mise en concurrence. Ce dispositif permettra d’en maximiser le prix au bénéfice de tous les Levalloisiens. Plutôt que d’augmenter les impôts, il y a là une opportunité simple pour augmenter significativement les recettes de la ville et en maintenant le niveau de service que nous voulons tous préserver.

Les propositions existent ! Il suffit d’accepter d’en discuter.

NB : une première version de cette Tribune a été refusée au motif qu’elle aurait été « susceptible de constituer une diffamation », ou comment le principe de précaution vient favoriser la censure… C’est surtout le problème de ceux qui n’acceptent pas de reconnaître la vérité.

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »

Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Michel Grall, Nathalie Mottez, Stéphane Geffrier, Séverine Lévy et Catherine Vaudevire.

Permanence le 1er mercredi de chaque mois à la mairie sur rendez-vous.

Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 et levalloisiens@gmail.com