Conseil Municipal du 22 juin 2015

Intervention de Catherine Vaudevire sur le Budget supplémentaire de la ville

Je voudrais à mon tour remercier M Karkulovski pour le travail accompli dans sa précédente délégation et le féliciter pour ses nouvelles fonctions ainsi que M Launay. Je voudrais également remercier les services financiers qui nous ont fournis tous les documents de gestion de la ville soumis au vote de ce conseil, et qui ont bien voulu nous apporter des précisions sur les chiffres indiqués.

Monsieur le maire,
Il y 2 mois à peine, soit 2 semaines après les élections départementales, vous nous présentiez le Budget primitif 2015.
A cette occasion vous nous annonciez une augmentation de tous les impôts, augmentation prétendument rendue obligatoire par l’action de l’Etat. On peut s’interroger sur le fait que dans les Hauts de Seine, seules 9 villes sur 36 aient jugé nécessaire de procéder à une telle « pérennisation des recettes », comme vous l’appelez pudiquement. Je sais que vous aimez bien les comparaisons de taux, en voici : A Issy les Moulineaux, pas d’augmentation du taux de la taxe d’habitation fixée à 8% contre 19.83% pour ne pas dire 20% pour Levallois, Neuilly 12,5%, sans augmentation . Pour la taxe foncière 11% à Issy les Moulineaux , sans augmentation et 4,64% très exactement à Neuilly, en augmentation comme vous l’avez indiqué au précédent conseil, contre 15.06% à Levallois, 4.64% à Neuilly à comparer avec 15% à levallois, soit 3 fois moins !
10%, c’est donc l’augmentation record des taux de la taxe d’habitation et de la taxe foncière que vous imposez aux levalloisiens en 2015, dans notre ville aux finances saines et tellement enviables !!!
Pour ce budget primitif, il manquait des éléments, en particulier le montant des dotations de l’Etat et des péréquations, c’est pourquoi vous en avez repoussé le vote au 13 avril pour obtenir des comptes que l’on pouvait espérer fiables. Le budget primitif 2015 nous a été présenté dans ces termes par le rapporteur, je le cite : « budget parfaitement équilibré à 281M€ : 202M€ pour le fonctionnement et 79M€ pour l’investissement, on voit que la sagesse de nos investissements réduit la taille globale de notre budget »
Et seulement 2 mois plus tard, vous nous présentez un budget supplémentaire avec un « léger ajustement » de … 116M€ en dépenses réelles d’ investissement.
116M€ de dépenses qui, semble- t-il, étaient parfaitement connues depuis de longs mois, et qui apparaissent tout à coup en juin.
La fameuse et inédite « dette temporaire » liée aux opérations d’aménagement est certes réduite par un remboursement de 93M€ de la Semarelp, mais elle est aussi pour partie transférée sur la dette ville qui augmente de 60M€ pour atteindre 456M€ en 2015 contre 396M€ pour 2014. Décidément, vous pérennisez les recettes, mais vous pérennisez surtout les emprunts !
Dans le même temps vous demandez la prolongation de la convention concernant l’avance de trésorerie des opérations d’aménagement des 3 ZAC, habile ajustement avec une trésorerie globalisée pour les 3 zones : ainsi les pertes dégagées sur l’opération Front de Seine sont-elles financées par la ville qui rachète les équipements publics de la zone Collange pour la bagatelle de 114M€.
Alors comment s’expliquer l’ampleur de ces ajustements ?
M le Maire, à quoi sert l’exercice budgétaire à Levallois ? Allons- nous découvrir dans le prochain compte administratif 2015, 20M€,50M€ ou pourquoi pas 150M€ supplémentaires de dépenses dans la section investissement, allons-nous encore constater une augmentation des emprunts dits « non temporaires » ? Pouvez-vous nous éclairer, M le maire ?