Conseil Municipal du 30 septembre 2014

Monsieur le Maire, Mes chers collègues,

Nous partageons la décision d’apporter à nos enfants levalloisiens un établissement éducatif plus adapté à leurs besoins et en effet le groupe scolaire Anatole France est le seul à ne pas avoir bénéficié d’une rénovation.

Toutefois, j’attire votre attention sur certains points du projet de reconstruction :

Cette école constitue pour les riverains mais plus largement pour tous les levalloisiens un point de repère de plusieurs générations, un lieu de transmission.

Les symboles de la République qui figurent sur ses bâtiments se doivent d’être conservés. Ils doivent l’être d’autant plus qu’ils rappellent  des valeurs essentielles  de plus en plus malmenés.   Oui, il n’est pas inutile de conserver à la vue de tous l’inscription « École Laïque » tout autant que Liberté, Égalité é et Fraternité.

Nous ne sommes pas obligés de faire table rase du passé pour construire l’avenir.

Les levalloisiens ne veulent pas voir disparaître leur école, leur histoire.

Rappelons également que cette école est située dans le périmètre des bâtiments historiques (de l’église réformée «la petite étoile) et est répertorié à l’inventaire général du patrimoine culturel d’ile de France.

Après consultation du programme à la direction juridique et administrative, nous nous interrogeons sur quelques points :

  • La mairie s’engage à conserver la façade rue Bara (page 04). Est-ce une condition du cahier des charges pour l’Appel d’Offres (AO) des maitres d’œuvre ? et dans ce cas pourquoi ne pas envisager de conserver les façades rue Danton et rue Marius Aufan ?

Dernier témoignage local encore intact de l’enseignement pour tous voulu par Jules Ferry et Ferdinand Buisson, ce bâtiment, qui a vu défiler des générations d’enfants Levalloisiens, ne saurait être modifié en ne tenant uniquement compte d’aspects techniques ou pratiques.

  • Les citoyens seront consultés lors de l’enquête publique sur le projet retenu afin qu’ils y apportent leurs observations. Envisagez-vous de présenter l’ensemble des projets des différents architectes qui auront répondu au concours ? Cette présentation sera-t-elle l’objet d’une large information auprès des Levalloisiens? aux conseils de quartiers ? afin de ne pas être dans une démocratie consultative mais dans une participation réelle des concitoyens à la décision du projet retenu.

Le projet de rénovation de cette école est peut être l’un des derniers bâtiments publics  d’envergure qui sera construit. Les Levalloisiens ne doivent pas être tenus éloignés des décisions qui en dessineront l’aspect et les fonctionnalités.

Concernant l’agrandissement du parking voltaire, il répondra à la loi HANDICAP.