Conseil Municipal du 30 septembre 2014

Délibération 26

«  Convention de mise à disposition de locaux entre la Ville et l’Union des Musulmans de Levallois »

Monsieur le Maire,

La délibération que vous nous proposez touche à un sujet particulièrement sensible car il ne s’agit pas simplement de locaux et d’association, mais bien de l’expression de la foi qui est une liberté individuelle fondamentale à organiser dans le cadre d’un vivre ensemble collectif, deux valeurs auxquelles nous sommes profondément attachés.

Votre délibération pose 2 questions : sur la forme et sur le fond.

  • Pour ce qui est de la forme, la chronologie des faits nous interpelle. Vous nous demandez d’entériner une situation de fait car l’Union des Musulmans de Levallois occupe déjà cette salle depuis plusieurs semaine alors même que la convention que vous nous soumettez est censée prendre effet le 1er octobre. A quoi cela sert-il de débattre si tout est déjà concrétisé ? Soit c’est une décision municipale et vous nous l’annoncez, soit c’est une délibération du Conseil et il ne faut pas la préempter. Il est regrettable que notre assemblée ne soit qu’une simple chambre d’enregistrement à l’heure où nos concitoyens se portent candidats dans les conseils de quartier. Cela renforce le sentiment de décisions d’autorité qui font fi de la concertation avec les élus. Et même si vous vous y habituez, pour notre part, nous ne nous y résignons pas.

 

  • Quant au fond, ce choix n’est pas le meilleur qui soit. Certes il est préférable pour les musulmans levalloisiens d’avoir cette salle plutôt que rien ou que de devoir aller à Clichy ou plus loin encore. Mais convenez toutefois qu’avec cette unité de lieu, il peut y avoir un sentiment de confusion des genres entre pratique religieuse et pratique sportive. S’il n’y a pas cohabitation à proprement parler, cette colocalisation peut troubler. D’autant qu’il ne s’agit pas de répondre à une situation d’urgence. Tout cela était parfaitement prévu et aurait dû être mieux anticipé ! La mairie avait prévu la destruction de l’immeuble de la rue Jules Verne depuis 2006 ; une solution pérenne aurait pu être trouvée depuis bien longtemps. L’Union des Musulmans de Levallois aurait pu prendre, par exemple, une partie des locaux de l’ancien Leclerc (la partie Leclerc voyage, ou la librairie…) En discutant, nous aurions pu, ensemble, trouver une solution durable pour cette communauté qui, comme toutes les autres, mérite un lieu de culte décent.

 

Au lieu de cela, c’est encore une solution provisoire qui va durer 3 ans et qui n’est pas la solution de long terme souhaitée par tous. Alors je vous indique que c’est vraiment faute de mieux que nous allons voter cette délibération. Mais vous qui vous targuez du dynamisme immobilier de Levallois, en l’espèce ne pensez-vous pas avoir manqué de bon sens et de vision pour répondre à l’aspiration légitime des musulmans de Levallois ?