Monsieur Le Maire,
Mes chers collègues,

Je voudrais, au nom de notre groupe remercier, les services municipaux et plus particulièrement la direction des finances qui nous permettent de débattre en cette fin d’année de notre budget alors que nous savons que l’Etat n’a pas encore transmis l’ensemble des données permettant de le construire.

Je commencerais par quelques points saillant du budget dont quelques interrogations avant d’avoir un point de vue plus politique qui expliquera notre vote.

Indéniablement et ce depuis l’exercice 2016 on assiste à un revirement dans la gestion de notre ville.
Après des années de hausse rapides des dépenses de fonctionnement, la ville a enfin décidé de faire les efforts de gestion que nous appelions de nos vœux depuis de très nombreuses années.

Le budget 2017 prévoit des dépenses réelles de fonctionnement en baisse de 0,67% par rapport à notre dernière décision budgétaire modificative, soit plus d’un million d’euros de dépense en moins, celle ci s’ajoutant au efforts de l’année 2016 puisque un million d’euro de dépense en moins avaient été dégagées au cours de l’exercice.
Cela fait un peu plus de deux millions de dépenses en moins, d’une année à l’autre, cela va dans le bon sens, cela montre aussi que l’on peut dépenser moins et mieux tout en assurant un service de qualité.

Plusieurs points sont à soulever, tout d’abord la maitrise des dépenses de personnel, avec une hausse limitée à 0,43% inferieur à la revalorisation du point d’indice qui est de à 0,6 %, cela montre que la ville cherche à rationnaliser son action avec une légère baisse des effectifs globaux.

Hors contrats de prestation qui comprennent l’enlèvement des ordures ménagères transféré au territoire, les charges à caractère générales continuent elle à augmenter, elle sont prévues en hausse de plus de 6% entre 2016 et 2017, il nous semble que ce poste mérite d’être revu.

Le poste subvention aux associations voit son budget réduit de 850k€, avec une réduction de 10% des subventions aux associations Levallois Communication, Levallois Sporting Club Levallois découverte et Levallois Basket,
Pour insister sur le Levallois Basket nous n’oublions pas que nous avons augmenté il y a quelques mois leur subvention de 500k€ après l’arrête des subvention de la ville de Paris, la baisse de subvention correspond en faite pour le Basket à une hausse de 35% d’une année sur l’autre.

Enfin pour en terminer avec les charges, vous prévoyez une dépense imprévue de 1,1 m€, qui n’existait pas les années précédentes. De quoi s’agit t’il ?

Du coté des recettes de fonctionnement, vous prévoyez des bases en augmentations de 1%, ce qui nous semble cohérent.
Cela induit une augmentation de 700k€ du produit de la fiscalité à 71,9 m€. Souvenons que ce montant est dû à l’ augmentation des taux d’impositions de 10% en 2015. Nous avions voté contre cette mesure à l’époque.

Coté droits de mutation, vous anticipez une hausse de 2 millions d’euro à 7 millions d’euros. Il est vrai qu’on assiste à un dynamise des transactions immobilières qui permettent peut être cette anticipation.

Vous prévoyez des revenus d’immeubles de 673k€ contre 34k€ l’an passé, pouvez vous nous donner une explication à ce point.

Enfin la Dotation globale de fonctionnement prévue à 3 millions d’euros nous semble très optimiste, en effet compte tenu de la contribution aux redressements des comptes publics qui devrait être à Levallois de l’ordre de 1,7 million le montant, son montant ne devrait pas être supérieur à 1,9 millions d’euros.

Du coté de l’investissement, il y a de grands changements.
Les dépenses d’équipement sont en très forte baisses, un niveau trop bas.
Vous prévoyez 9,6 millions d’euros de dépense d’équipement en baisse de 40%, montant déjà en forte baisse en 2015.
Nous pensons qu’il ne faut pas trop appuyer sur ce poste pour maintenir en l’état l‘ensemble du patrimoine de notre ville.
Cette baisse massive des investissements liés à une épargne reconstituée, permet en contrepartie de dégager des marges de manœuvre pour rembourser la dette.
Celle ci devrait se situer aux alentours de 400 millions d’euros fin 2017 en baisse de 50 millions, cela aussi va dans le bon sens.

Concernant la dette vous avez inscrit 100 millions d’euros de refinancement.
Auriez vous des précision pour nous dire sur quelles lignes vous souhaitez renégocier ?

En globalité nous saluons les efforts louables de cette construction budgétaire, la ville rationnalise ses dépenses dans un contexte économique atone et face à une réglementation toujours aussi contraignante, ces efforts de gestion permettent de dégager un autofinancement qui permet le remboursement de la dette.
Cet autofinancement est aussi dû à la contribution de tous les Levalloisiens qui ont vus leurs impôts locaux augmentés de 10% en 2015.
Ces efforts sont accompagnés d’une baisse massive des dépenses d’équipement ce qui pourrait obérer le développement de la ville à moyen terme, c’est un point d’inquiétude.

Certains pourraient se dire que nous allons avoir un regard positif sur ce budget.
Un budget, n’est pas qu’une vision financière, c’est aussi une vision politique.

Je voudrais rappeler quelques points énoncés par la chambre régionale des comptes dans son rapport en début de cette année :

• les comptes de la ville de Levallois ne sont ni sincères ni réguliers
• les informations communiquées au conseil municipal sont lacunaires
• La qualité de l’information financière et comptable reste insatisfaisante
• La gestion des ressources humaines souffre de nombreuses irrégularités
• les relations avec les associations comportent de nombreuses anomalies
• Les pratiques de la commune ne respectent pas les règles de la commande publique

Aucun point d’avancée sur ces points n’a été apporté au conseil Municipal.
La Chambre régionale des comptes parlait d’un manque de transparence, il est toujours criant.

De plus, un budget représente aussi la manière dont on conduit sa politique, en 2014 nous avions proposé une charte éthique, vous l’aviez balayée d’un revers de main.
J’en rappelle quelques points sur lesquels nous pensons qu’ils sont indispensables à toute action publique.

L’intégrité
– Engagement à ce qu’aucun membre de nos familles ne soit recruté par la mairie et ses satellites.
– Engagement à informer de tout risque de conflit d’intérêt

Le respect
– Gestion des finances publiques de manière exemplaire dans l’intérêt général
– Respect de la parole et du travail de l’opposition.

La transparence
– Transparence des commissions d’attribution des logements sociaux et des places en crèche
– Représentation de l’opposition dans tous les satellites de la ville

Nous attendons toujours des avancées dans ces domaines.
Rien aujourd’hui ne montre votre volonté d’aller dans ce sens
Nous voterons donc contre votre budget.