Conseil Municipal du 23 juin 2014

Délibération sur le Règlement Intérieur des Conseils de Quartier

 

« Oser vraiment la démocratie ! »

 

Monsieur le Maire,

Lors des précédentes délibérations sur les Conseils de Quartier que nous avons votées, je vous avais indiqué que nous vous laissions le bénéfice du doute en considérant que cette initiative allait dans le bon sens puisqu’elle rejoignait les propositions faite par toutes les listes lors de la campagne municipale.

Notre vigilance avait néanmoins été mise en alerte tant par le découpage « à la hussarde » de ces quartiers que par votre absence de réponse à notre demande d’y assurer une représentation de toutes les composantes du CM.

Nous avons donc regardé attentivement votre projet de RI. Dans le 1er considérant de la délibération, on voit que la création des Conseils de quartier s’inscrit «  dans un processus de développement d’une démarche citoyenne avec l’ensemble de la population ». Jusque-là tout va bien… On poursuit avec  le préambule « Faire vivre les conseils de quartiers, c’est accroître le lien social, c’est améliorer la décision municipale en reconnaissant aux habitants une précieuse expertise d’usage » ! C’est vrai ! Tellement vrai que l’on aurait pu imaginer que ce « bon sens » des Levalloisiens soit mieux entendu à l’occasion de votre funeste projet des tours ou lors de l’instauration de la taxe de balayage ! Et c’est vrai qu’à l’époque vos décisions auraient pu utilement être améliorées si vous aviez écouté l’ensemble des conseillers municipaux !

 

Revenons aux Conseils de quartiers et regardons les règles de composition et de désignation de ces instances : vos 3 collèges qui sont constitués par tirage au sort ! Sincèrement, comment voulez-vous qu’un tel « machin » fonctionne et surtout comment pouvez-vous prétendre que cela serve la démocratie ! Vous nous proposez un dispositif tout corseté ! Osez le pari de la citoyenneté et ouvrez ces Conseils de quartier. A moins que vous ne revendiquiez de parler la novlangue car concrètement ce que vous proposez est tout le contraire de ce qui a précédé !

Dans certaines municipalités, on voit qu’il y a dans ces Conseils un bureau, certes précisément organisé, et ensuite des commissions qui sont ouvertes à tous les volontaires et des réunions plénières pour tous les habitants. C’est alors vraiment l’expression directe d’un quartier.

Dans d’autres, on leur confie un budget pour de petits aménagements ou encore pour organiser des fêtes de quartier. C’est alors réellement une démarche participative avec et pour les habitants.

Vous ne prévoyez même pas une séance publique puisque « Les réunions du Conseil de Quartier ne sont ouvertes qu’aux conseillers de quartier ! » Et il paraît qu’en Commission il aurait été dit que le tirage au sort ne serait même pas public…

Ce qui intéresse les Levalloisiens c’est de savoir si entre 2 élections, ils peuvent être entendus et écoutés : est-ce qu’avec les Conseils de Quartiers on aurait pu de la même manière détruire l’immeuble de la Banque de France qui faisait partie du patrimoine du quartier Louise Michel ou supprimer le roller park qui contribue à la vie du quartier Front de Seine ? Si votre réponse est oui, alors ce n’est qu’un faux semblant de la démocratie.

 

Votre approche est bien trop réductrice pour que nous puissions y retrouver l’ambition que nous avons exprimée de faire de Levallois un modèle démocratique. A moins que vous n’acceptiez d’ouvrir ce projet de Règlement Intérieur à la concertation, déjà au sein de ce Conseil, nous ne voterons par cette délibération.