La manifestation quotidienne et tonitruante d’une partie des policiers municipaux de Levallois commence à agacer sérieusement le maire de la ville, Patrick Balkany (UMP). Hier, alors que les contestataires étaient encore rassemblés devant l’hôtel de ville, tapant par intermittence sur des bidons, pour s’indigner de dérives au sein de leur service, Patrick Balkany est sorti de ses gonds. A des policiers municipaux venus surveiller la manifestation, il a lâché : « Vous allez me dégager cela en vitesse, sinon c’est moi qui les dégage! » Depuis le début du mouvement, l’édile explique la grogne de ses agents par un conflit entre le Syndicat national des policiers municipaux (SNPM), qui mène la contestation, et leur supérieur.

Article Le Parisien