20141015 Le Parisien Démission JPAL’homme de confiance des Balkany démissionne

Jean-Pierre Aubry n’est plus directeur général de la Semarelp, la société d’économie mixte de Levallois. Mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et corruption dans le dossier instruit à Paris par les juges du pôle financier Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon -enquête qui vise le couple Balkany- l’homme de confiance du maire de Levallois a officiellement démissionné de ses fonctions cet après-midi à l’occasion du conseil d’administration de la Semarelp.

« Une démission pour se défendre des accusations totalement fausses dont il fait l’objet », explique Isabelle Balkany, première adjointe au maire UMP de Levallois, et présidente de la Semarelp depuis juin dernier. « Le conseil d’administration a salué de façon unanime cette décision courageuse et regrette ce départ, aussi bien pour les qualités de l’homme que du chef d’entreprise », ajoute l’élue.

Sous le coup d’une double mise en examen -la seconde, pour corruption, lui a été signifiée le 3 octobre- Jean-Pierre Aubry est plus que jamais dans la tourmente. Les juges s’intéressent de près aux marchés passés par la Semarelp et sur d’éventuelles commissions. En outre, celui qui est encore président de la section basket du Levallois Sporting Club n’a plus le droit de fréquenter Patrick Balkany, selon les termes de son contrôle judiciaire. Il est remplacé dans ses fonctions par son directeur adjoint, Michel Perez. Pas de quoi satisfaire l’opposition levalloisienne qui avait réclamé la démission de Jean-Pierre Aubry avant l’été dernier.

Retrouvez l’article original sur le site du Parisien.