Encore un rapport accablant sur la gestion la ville de Levallois cette fois çi par la Cour des Comptes :
Réactions par le Parisien.fr

Pour les adversaires de Patrick Balkany, le rapport de la Cour des comptes sonne comme une nouvelle confirmation de l’opacité qu’ils « dénoncent » depuis des années. « Une fois de plus, une autorité indépendante met en lumière la gestion opaque de la ville », commente Anne-Eugénie Faure, conseillère municipale PS. Elle valide notre discours, à cette différence qu’elle, au moins, elle dispose de tous les documents. Il est temps que cela s’arrête, que ce qui doit être géré par la ville revienne dans son giron. »

L’opposant (DVD) Arnaud de Courson, récemment investi par Les Républicains pour les prochaines législatives, demande que « la justice s’empare de ce dossier pour que la lumière soit faite sur l’étendue complète de ces pratiques et sur les responsabilités des élus dans leur mise en œuvre ». Et de promettre, s’il est élu député, « un projet de loi visant à imposer la présence des groupes d’opposition dans la gestion de tous les organismes satellites des collectivités territoriales ».
Pour l’Association des contribuables de Levallois-Perret (ACLP), le rapport n’est pas une surprise non plus. « La dénonciation de l’opacité a toujours été notre inlassable refrain », fait savoir l’association dans un communiqué. « Nous attendons des explications sur les irrégularités au prochain conseil municipal et voulons une remise à plat totale de la manière de gérer cette ville, ajoute Sébastien Blanc, secrétaire général de l’association. Il faut en finir avec ce mode de fonctionnement. »
De son côté, Patrick Balkany a réagi à la publication du rapport sur son compte Facebook. « Globalement, la Cour reproche à la municipalité de tout contrôler à Levallois, écrit-il. Belle affaire, quand, dans le même rapport, elle reproche à l’État de ne rien contrôler. Alors, mieux vaut se voir reprocher de tout contrôler, et je m’en félicite, que de se voir reprocher de subventionner des services ou des organismes dans lesquels tout va à vau l’eau ! » L’édile préfère mettre en avant les « remarques très positives » du rapport : « pression fiscale très modérée », « tarifs de stationnement peu élevés », etc.

Laisser un commentaire