L’incendie du marché Barbusse a profondément choqué tous les Levalloisiens. Le déplacement du marché autour de l’hôtel de ville a apporté une réponse, mais qui n’est que provisoire. Il est donc nécessaire de proposer une solution durable. Lors du dernier Conseil Municipal, la première adjointe a annoncé, en dehors de toute délibération prévue à l’ordre du jour, un projet déjà assez avancé de démolition de l’immeuble du marché, de déplacement du gymnase et de relogement des habitants. Outre l’inquiétude légitime des occupants, les problèmes des commerçants et habitants riverains, cette décision a surpris par sa rapidité et par son absence totale de concertation.

UN PROJET PHARE POUR LEVALLOIS
Comme trop souvent, la municipalité oublie qu’une telle opération devrait s’appuyer sur un vrai dialogue avec les Levalloisiens et une procédure transparente. Le devenir du centre de notre ville mérite en effet beaucoup mieux car il concerne toute la population. Pourquoi ne pas organiser une concertation, consulter des architectes, urbanistes, designers…, recueillir les idées des habitants, des commerçants, prévoir une exposition de projets à la Mairie ? La majorité fait l’éloge du conseil de quartier, cellule de la démocratie participative… mais a-t-il été seulement consulté sur ce projet éminemment structurant ? Nous proposons de mettre concrètement en œuvre cette démarche de concertation. Une belle halle centrale, le déplacement du gymnase, de nouveaux logements… autant de propositions qui doivent être discutées et qui doivent permettre de sortir du choix binaire démolition/rénovation que certains veulent nous imposer !

CONTRIBUTION DU CONSEIL DEPARTEMENTAL
Le centre-ville de Levallois est aussi un des hauts lieux du Département et à cet égard, il intéresse les habitants des Hauts-de-Seine qui sont nombreux dans nos rues les jours de marché. A la demande d’Arnaud de Courson et de Frédérique Collet, le Conseil départemental s’est engagé à participer au financement d’une nouvelle halle et souhaite un projet à la fois qualitatif, humain et écologiquement responsable.

PROMOUVOIR LE COMMERCE RUE HENRI BARBUSSE
En attendant, l’animation de notre centre-ville doit rester une priorité car les commerçants riverains souffrent de la diminution de leur clientèle et le parking reste fermé. Si le marché doit demeurer place de l’Hôtel de Ville, organisons un parcours piéton vers la place Henri Barbusse en utilisant la rue Trébois au moins les dimanches et en y permettant l’installation de commerçants nomades.
Comme toujours, les propositions existent ; il suffit d’accepter d’en discuter.