On connait la chanson ! Depuis 1983, les habitudes ont la vie dure et surtout les mauvaises ! Ces défauts du Maire sont bien connus. Ils ont été mis en musique récemment par le chanteur Grand Corps Malade dans son dernier album avec un texte tout en ironie : « Patrick, Patrick les juges sont des méchants. T’inquiète, Patrick personne ne les entend. Patrick, Patrick tu es fort fier et franc. Merci Patrick c’est bien toi le plus grand ! ». Mais qui lui dit quand même ses vérités : « Depuis longtemps tu sais très bien que la morale et la décence, c’est pour les faibles, ça sert à rien ; toi loin des scrupules tu avances ! ». C’est le choix de l’artiste de dénoncer la personne du Maire.

Notre responsabilité d’opposant, c’est à la fois d’être une force de proposition pour améliorer la vie des Levalloisiens et d’être vigilant sur les risques de dérive dans la gestion par le Maire. Sur le premier point, la posture du Maire à notre encontre est connue. C’est alternativement et sans craindre la contradiction : « Vos propositions sont trop techniques, faites les en commissions » ou « Vos projets ne sont pas fondés, revoyez vos dossiers » ou encore « Rejoignez d’abord la majorité si vous voulez que l’on étudie vos propositions »…

Sur le second point, dans notre rôle de contrôle, nous avons de la suite dans les idées. Ainsi nous avons repris les conclusions établies dans le rapport de la Chambre Régionale des Comptes en février 2016. Depuis 2014, les magistrats financiers d’Ile-de-France ont examiné la gestion de la ville elle-même, de sa société d’économie mixte d’aménagement, la Semarelp, qu’elle détient à 80 %, et de ses deux filiales (Levaparc et Scrim), ainsi que de l’association sportive Levallois Sporting Club (LSC), principale association bénéficiaire des subventions versées par Levallois.

Plusieurs reproches étaient faits il y a deux ans et de fait, pratiquement rien n’a changé depuis dans la gestion de la ville et les mauvaises habitudes du Maire. Il faut en citer quelques extraits pour que les Levalloisiens se rendent compte : « Les lacunes de l’information budgétaire et comptable sont majeures et les très importants engagements pris par la commune en faveur de ses satellites ne sont retracés nulle part de façon exhaustive et transparente. » En effet, malgré nos demandes, aucune vision consolidée n’est disponible lors du vote du budget. Et donc comme le remarque la CRC, ces faiblesses sont « préjudiciables à la bonne information de l’assemblée délibérante et du contribuable local ». Par ailleurs, ces défaillances peuvent conduire certains élus de la majorité à être dans « des situations de conflits d’intérêts caractérisés » et « favorisent la commission de nombreuses irrégularités en matière de gestion des ressources humaines ». Au final, ces rapports mettent en évidence un système municipal fortement intégré, marqué par l’étroitesse des liens institutionnels, l’interdépendance financière et la gouvernance de tous ces organismes par un groupe limité d’élus et de dirigeants. Il faudra en changer !

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »
Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Stéphane Geffrier, Catherine Vaudevire, Rodolphe Dugon et Séverine Lévy.
PERMANENCE : 36, rue Edouard Vaillant à Levallois.
Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 ou levalloisiens@gmail.com et surtout www.levalloisiens.fr