Les engagements électoraux sont faits pour être tenus. C’est le fondement de la crédibilité des élus et de la confiance que leur accordent les citoyens. Saluons donc la baisse de 30% de la taxe d’habitation (TH) promise par Emmanuel Macron et appliquée dès cette année. A Levallois, le Maire s’était engagé en 2014 à ne pas augmenter les impôts ; hélas, la réalité locale est bien différente…
En effet, la baisse de la TH ne s’appliquera pas beaucoup à Levallois car le Maire en a profité pour changer la méthode de calcul de la taxe d’habitation. Il a ainsi réussi à ce que « Moins = Plus », ce que nombre de Levalloisiens ont découvert en recevant leur avis d’imposition.

Le calcul est complexe, comme souvent en matière fiscale, mais il est rendu volontairement incompréhensible par le Maire :
1/ Baisse de l’abattement spécial à la base de 12,95% à 5% => Hausse de la TH de 91€ pour tous les levalloisiens.
2/ Suppression de l’abattement pour faible revenu (au prétexte que ces personnes bénéficient de la baisse de 30% Macron) => Hausse de la TH de 150 € pour les Levalloisiens les plus démunis.

Par exemple, une personne seule ayant une taxe d’habitation de 500€ en 2017 avec des revenus faibles payera en 2018 : 500€ + 91€ + 150€ – 150€ ((30% Macron) soit 591€ ! Malgré la baisse de 30%, ce sera une augmentation de près de 20%. Où est passée la solidarité envers les plus faibles ? Patrick Balkany refuse donc cet objectif alors que la conjoncture reste difficile pour les plus fragiles : quelle injustice !

La hausse est généralisés pour tous ceux qui ne sont pas touchés par la baisse Macron et les quelques 1000 Levalloisiens qui ont décidé d’être domiciliés en province et d’être en résidence secondaire à Levallois qui verront leur taux de taxe d’habitation majoré de 60% en 2018.

Et on voudrait masquer tout ceci en annonçant que le taux de TH passe de 19,83% à 19,33%. Cela permet à Levallois de ne pas être citée dans les 6000 communes qui ont augmenté leur taux. Mais on ne paye pas un taux ! Il faut regarder le bas de sa feuille d’imposition et c’est bien d’une hausse de TH qu’il s’agit ! Au total ce sont près de 3 millions d’euros récupérés dans les poches des Levalloisiens… Nous avions réagi en Conseil Municipal il y a un an avant même que les chiffres ne soient connus. Pas étonnant que le Maire ait refusé notre proposition de ramener le taux de base à 18,2%, ce qui aurait au moins permis que la baisse de la décote soit neutre en moyenne.

En matière de gestion des dépenses publiques, il y a deux méthodes, celle qui consiste à rechercher partout l’efficacité et l’intérêt général et celle qui consiste à augmenter les impôts que l’on ne paye pas soi-même. Nous continuerons à défendre la première.