LevInfoDecembreRendez l’argent aux Levalloisiens plutôt que d’augmenter les impôts !

Aucune décision de justice n’est rendue dans les affaires qui semblent concerner le Député-Maire. C’est donc le moment de déterminer quelques principes simples et clairs qui doivent guider tous ceux qui œuvrent pour l’intérêt général, qu’ils soient dans la majorité ou dans l’opposition.

Les enquêtés judiciaires se font plus pressantes et plus précises autour du Maire et de son entourage. En même temps, elles changent de nature. Là où les enquêteurs ont évoqué, dans un premier temps, des commissions obtenues en Afrique pour plusieurs millions d’euros, c’est maintenant sur des opérations réalisées à Levallois que l’on parle de faits de corruption pour des montants aussi importants. D’un point de vue moral, ces faits, s’ils sont confirmés, sont tout aussi condamnables. Ils constituent une déformation du système démocratique en trahissant à la fois les principes de la morale et les normes de la justice sociale et empêchent la réalisation du bien commun de tous les citoyens.

Mais on sait bien que la morale est variable, alors analysons les faits dans une autre perspective. D’un point de vue pratique, pour toutes les malversations qui auraient été réalisées à Levallois, c’est de l’argent pris indûment aux Levalloisiens : la ville paye plus que la somme prévue pour réaliser une opération immobilière par exemple et une partie de ce « trop payé » revient à la personne qui a monté l’affaire. Nous exigeons donc que toutes les sommes qui auraient été détournées soient reversées au budget de la ville.

Car quoi qu’en disent les élus de la majorité, la situation financière de Levallois n’est pas des plus enviables. Et pas uniquement à cause de la baisse des dotations de l’Etat ou du surcoût lié au changement des rythmes scolaires imposés par le gouvernement socialiste. Il y a un problème de modèle économique dans lequel les hausses des dépenses qui découlent de l’augmentation de la population sont de plus en plus difficilement compensées par les impôts des entreprises que toutes les communes cherchent à capter avec une fiscalité attractive. A la fin, ceux qui restent, ce sont les habitants de Levallois qui sont payeurs en dernier ressort !

Or, curieusement, la ville qui procédait depuis plusieurs années au débat d’orientation budgétaire et au vote du budget entre novembre et décembre ne les a pas inscrits à l’ordre du jour des prochains conseils municipaux. Il faut avoir en tête le calendrier électoral qui prévoit les élections départementales les 22 et 29 mars prochain, et la possibilité pour les villes de voter leur budget jusqu’au 15 avril de l’exercice concerné… Opportunément, deux conseils municipaux ont été programmés le 30 mars et le 13 avril ! D’ici à imaginer que les hausses d’impôts interviendraient au lendemain des élections….
Nous exigeons donc la plus grande transparence sur l’évolution de la situation budgétaire de la ville. Toutes les promesses du candidat Balkany étaient des plus rassurantes ; maintenant, les Levalloisiens déchantent !

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »

Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Michel Grall, Nathalie Mottez, Stéphane Geffrier, Séverine Lévy, Jacques Poumette et Catherine Vaudevire.

Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 et levalloisiens@gmail.com