LevInfoJuin2015Un Conseil Municipal sous forme de matraquage fiscal

 

Lors du dernier Conseil, le Maire a décidé d’augmenter la pression fiscale ainsi que les tarifs des services aux Levalloisiens et a, en prime, choisi de brader une partie du patrimoine de la ville ! Quelle ironie de voir celui qui se pose en pourfendeur des pratiques du gouvernement s’en inspirer aussi directement…

 

10% de hausse pour tous les contribuables

Reniant ses engagements de campagne, le Maire a fait voter à sa majorité une hausse de 10 % des impôts locaux. Ce sont 4,1 millions d’impôts supplémentaires qui seront ponctionnés directement dans la poche des Levalloisiens et 4,9 millions dans celle des entreprises.

Lors du débat d’orientation budgétaire (DOB) nous avons proposé qu’une analyse soit faite dans les dépenses municipales entre l’essentiel et le superflu. L’essentiel c’est la préservation des services pour les Levalloisiens qu’il est indispensable de continuer à assurer. Le superflu, c’est le manque d’efficience du fonctionnement et le train de vie somptuaire de la Mairie et ses satellites.

Dans un contexte de crise, un bon gestionnaire sait diminuer ses coûts de structure. En mettant en œuvre une véritable évaluation des politiques municipales, nous aurions pu faire l’économie des 4,1 millions qui sont demandés aujourd’hui aux Levalloisiens. Quant aux entreprises, souhaitons qu’elles ne décident pas de porter leur destin dans d’autres communes plus raisonnables !

 

La hausse de certains services municipaux : la triple peine pour les familles !

Et il n’y a pas que les impôts qui augmentent… Vous êtes abonné permanent chez Levaparc : + 9% ! Vos enfants bénéficient de l’aide aux devoirs : +10%… des études dirigées : + 10%… de la Ruche : + 10% ! Pour les familles, déjà fortement pénalisées par les décisions du gouvernement en matière d’allocations familiales, le cumul de la hausse des impôts et des augmentations des tarifs, l’addition est très élevée !

 

Le patrimoine immobilier bradé…

La vente par la ville de biens immobiliers aurait aussi pu être un moyen de limiter les hausses dont les Levalloisiens seront victimes en 2015. Il n’en n’est rien ! Deux ensembles immobiliers ont été bradés toujours aux mêmes sociétés, SEMARELP et LOGIREP. Depuis que nous sommes vos élus, nous réclamons que lors des ventes de biens immobiliers appartenant à la ville, des appels d’offres soient réellement « ouverts » afin que les ventes se fassent au prix du marché pour en maximiser le prix car c’est l’intérêt des Levalloisiens. On a prêché dans le désert !

 

Nous sommes dans notre rôle en proposant des mesures d’efficience. Nous avons donc refusé de cautionner un budget qui pénalise les Levalloisiens déjà ponctionnés au plan national. Non seulement il fallait éviter la facilité de l’augmentation fiscale mais surtout cela était possible par des mesures d’efficience raisonnables. Comment Patrick Balkany pourra encore fustiger l’action du gouvernement alors que sa gestion municipale en est le copier-coller ?

 

Groupe « Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre »

Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Michel Grall, Nathalie Mottez, Stéphane Geffrier, Séverine Lévy, Jacques Poumette et Catherine Vaudevire.

Permanence le 1er mercredi de chaque mois à la mairie sur rendez-vous.

Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 et levalloisiens@gmail.com