L’élection présidentielle est achevée. Jamais depuis 1962, une campagne présidentielle n’aura été aussi longue à cause des Primaires et hélas autant détournée de son objet essentiel, le fond des propositions. Mais une nouvelle campagne est lancée : il faut désormais élire une majorité à l’Assemblée Nationale pour conduire les réformes dont notre pays a tant besoin.

Les Français attendent de nouvelles pratiques en politique.

Les préoccupations des Français se tournent en priorité vers l’économie, la sécurité ou l’éducation mais aussi vers de nouvelles pratiques en politique. Cette campagne présidentielle en aura été le révélateur ; il faut très vite mettre en place de nouvelles dispositions de moralisation de la vie publique. De simples soupçons pèsent désormais plus dans les esprits que les propositions pertinentes sur le chômage, l’Europe ou le logement. L’exigence de chacun à l’égard de ceux qui nous représentent est sans concession.

Ceux qui exercent des responsabilités politiques ne doivent pas négliger la dimension morale de la représentation qui consiste à partager la vie quotidienne de ses concitoyens et à chercher la solution de leurs problèmes concrets. Disposant de pouvoirs importants, la politique doit de se doter de règles indiscutables pour assurer des comportements irréprochables. Les cadeaux ciblés, les avantages discrets, les amis placés ici et là, les places en crèche préemptées, les appartements octroyés au mépris de toute équité… tout ceci doit disparaître.

Patrick Balkany et sa majorité ont refusé une Charte éthique de l’élu en 2014 Nous avons, dès notre élection, proposé au Conseil Municipal de signer une Charte éthique (à télécharger sur www.levalloisiens. fr) avec pour seule réponse un de ces refus méprisants dont le Maire est coutumier. Il aurait été pourtant bien inspiré de la signer et de se l’appliquer ! Nous sommes fiers de l’avoir fait et nous poursuivons inlassablement notre combat en ce sens.

L’engagement politique est un engagement noble et les comportements de certains ne sont simplement plus acceptables. Il ne suffit plus d’attendre le rythme de la justice, bien ralenti par des montages pensés à cet effet ; il faut que les hommes et les femmes qui souhaitent faire demain la loi ne transigent pas avec elle. Et si les lois ne correspondent plus aux réalités et aux attentes d’aujourd’hui, il faut les changer. On ne condamne pas quelqu’un qui a respecté une mauvaise loi, on écrit une bonne loi ! La majorité qui sortira des urnes le 18 juin prochain aura toute légitimité pour s’imposer à elle-même cette exigence. Mieux, elle en aura le devoir car les Français l’attendent.

La démocratie authentique n’est pas seulement le respect des règles des élections ; c’est l’acceptation de valeurs, d’une légitime exigence d’exemplarité et de transparence.

NB : à la date où nous rédigeons ce texte, le 1er tour de l’élection présidentielle ne s’est pas encore déroulé.

Groupe “Levalloisiens – Renouveau de la Droite et du Centre”

Arnaud de Courson, Frédérique Collet, Nathalie Mottez, Stéphane Geffrier, Séverine Lévy et Catherine Vaudevire.

PERMANENCE : 36, rue Édouard Vaillant à Levallois.

Pour nous contacter : 07 61 77 92 92 ou levalloisiens@gmail.com et surtout www.levalloisiens.fr

Laisser un commentaire