Soucieux d’échanger et de partager avec les Levalloisiens, Arnaud de Courson anime régulièrement des réunions d’appartement, organisées par des particuliers, qui accueillent et reçoivent leurs voisins et amis chez eux.

Mercredi soir, le 22 janvier, un diner était organisé chez un couple de sympathisants d’Arnaud de Courson, René-David et Séverine Lévy.

Vers deux heures du matin, ces derniers ont reçu un appel anonyme annonçant un prochain cambriolage de leur domicile.

René-David Lévy nous a fait parvenir un courrier dont voici la conclusion : « Blague d’un plaisantin ? Hasard du calendrier ? La liberté de penser à Levallois serait- elle révolue ? Ne peut- on plus recevoir chez soi qui on veut sans être inquiété, menacé?

Je pensais que ces temps appartenaient à un autre âge et que la démocratie nous épargnait des affres du totalitarisme.

Ce sentiment d’insécurité qu’ont vécu mes grands parents au temps du nazisme, je le vis aujourd’hui dans une ville hyper sécurisée. Quel paradoxe et quelle leçon de vie !

Ouvrons les yeux, défendons avec vigueur le droit de pouvoir vivre libre en toute sécurité à Levallois. Peut-être que tout cela n’est que fabulation et hasard loin de l’univers kafkaïen dans lequel me plonge cette nuit … »

 

Télécharger le communiqué au format pdf.

RELATIONS PRESSE & MEDIAS : levalloisiens@gmail.com
Franck Perraud, directeur de campagne : 07.61.77.92.92

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.